Une épatante aventure de Jules – Tome 3 – Presque enterrés !: Livres BD par Bravo, Chedru chez Dargaud

On déménage : les commandes passées après le 15 mai seront expédiées en juin Voir détails

Éditeurs de BD
Nos univers BD
Catégories BD
Les sorties BD
Éditeurs de MANGA
Nos Univers MANGA
Catégories MANGA
Les sorties MANGA
Boutiques officielles
Éditeur de COMICS
Nos Univers COMICS
Catégories COMICS
Les sorties COMICS
Meilleures Ventes
Éditeurs POP CULTURE
Nos Univers POP CULTURE
Catégories POP CULTURE
Les sorties POP CULTURE
Les sorties
Les offres
Une épatante aventure de Jules – Tome 3

Une épatante aventure de Jules – Tome 3 – Presque enterrés !

Dargaud

13,95 

Description

Revoilà Jules, Bastien, Janet et le cochon d'Inde Bidule en route vers l'aventure souterraine — la spéléologie, en clair. C'est l'euphorie générale, à un détail près : Roméo, l'odieux frère de Jules, est du voyage. Il paraît que la spéléologie développe la sociabilité, et Roméo a justement besoin de développer ça. Le quatrième équipier, c'est Hubert, le fils d'un médecin qui a réussi à tuer sa femme et son bébé en procédant lui-même à l'accouchement. Depuis, ce dangereux personnage a été recyclé maire du village — une occupation moins nuisible à première vue — et Hubert passe sa vie à explorer les grottes de la région. (Un cliché oedipien, le retour à la mère nourricière, d'après Janet.) Une fois tout le monde descendu au fond de la fosse Draco, Roméo manifeste aussitôt son talent en écrabouillant un pseudoscorpion : après des millions d'années d'adaptation à un environnement hostile, c'est le premier pseudoscorpion qui meurt de façon gratuite, victime de la bêtise humaine. Bravo. Et puis c'est l'éboulement et la catastrophe : les voilà coincés sous terre. Cherchant une issue. Jules glisse Bidule dans un trou pour voir où ça mène. Bidule revient paniqué, suivi d'une " main préhistorique " et, une fois le trou élargi, de l'homme préhistorique entier qui dit : " Je suis bien content. " En effet, ce pittoresque paléoanthropologue erre là-dedans depuis des semaines. En piteux état, il est encore capable de s'enthousiasmer pour le paléolithique et de dénigrer le néolithique — dont Roméo, qui continue de se conduire comme un sagouin, semple être un résidu représentatif. Pendant ce temps, tout le monde s'agite en surface : les sauveteurs, les parents, la télé, et, bien sûr, monsieur le maire, qui s'avère aussi nuisible dans son nouveau statut que dans celui de médecin. Malgré tout, une fois la tribu sauvée, on constate un miracle : Roméo est devenu poli et avenant. On parle que ça ne va pas durer ? L'expédition, à la fois cocasse et angoissante, nous apprend sur l'histoire de l'humanité des tas de choses qui devraient passionner aussi bien les neuf/quinze ans que les adultes. Le tout avec finesse et humour, grâce au talent d'Émile Bravo, lauréat du Prix Goscinny du jeune scénariste, dont le dessin est également bourré de charme.

Revoilà Jules, Bastien, Janet et le cochon d'Inde Bidule en route vers l'aventure souterraine — la spéléologie, en clair. C'est l'euphorie générale, à un détail près : Roméo, l'odieux frère de Jules, est du voyage. Il paraît que la spéléologie développe la sociabilité, et Roméo a justement besoin de développer ça. Le quatrième équipier, c'est Hubert, le fils d'un médecin qui a réussi à tuer sa femme et son bébé en procédant lui-même à l'accouchement. Depuis, ce dangereux personnage a été recyclé maire du village — une occupation moins nuisible à première vue — et Hubert passe sa vie à explorer les grottes de la région. (Un cliché oedipien, le retour à la mère nourricière, d'après Janet.) Une fois tout le monde descendu au fond de la fosse Draco, Roméo manifeste aussitôt son talent en écrabouillant un pseudoscorpion : après des millions d'années d'adaptation à un environnement hostile, c'est le premier pseudoscorpion qui meurt de façon gratuite, victime de la bêtise humaine. Bravo. Et puis c'est l'éboulement et la catastrophe : les voilà coincés sous terre. Cherchant une issue. Jules glisse Bidule dans un trou pour voir où ça mène. Bidule revient paniqué, suivi d'une " main préhistorique " et, une fois le trou élargi, de l'homme préhistorique entier qui dit : " Je suis bien content. " En effet, ce pittoresque paléoanthropologue erre là-dedans depuis des semaines. En piteux état, il est encore capable de s'enthousiasmer pour le paléolithique et de dénigrer le néolithique — dont Roméo, qui continue de se conduire comme un sagouin, semple être un résidu représentatif. Pendant ce temps, tout le monde s'agite en surface : les sauveteurs, les parents, la télé, et, bien sûr, monsieur le maire, qui s'avère aussi nuisible dans son nouveau statut que dans celui de médecin. Malgré tout, une fois la tribu sauvée, on constate un miracle : Roméo est devenu poli et avenant. On parle que ça ne va pas durer ? L'expédition, à la fois cocasse et angoissante, nous apprend sur l'histoire de l'humanité des tas de choses qui devraient passionner aussi bien les neuf/quinze ans que les adultes. Le tout avec finesse et humour, grâce au talent d'Émile Bravo, lauréat du Prix Goscinny du jeune scénariste, dont le dessin est également bourré de charme.

Détails techniques

  • Scénario : Bravo
  • Dessin : Bravo
  • Auteur : Bravo
  • Couleurs : Chedru
  • Colorisation : Couleur
  • Largeur (mm) : 245
  • Hauteur (mm) : 297
  • Nombre de pages : 56
  • Épaisseur (mm) : 11
  • Sens de lecture : européen
  • EAN : 9782205059007
  • Date de sortie : 16/06/2006

Entrepôt : Belgique

Nos recommandations