Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur: Tirages de luxe Geek chez Casterman à l’achat sur 9ᵉ Store

Types d’articles BD

Univers BD

Genres BD

Catégories BD

Types d’articles Manga

Univers Manga

Genres Manga

Catégories Manga

Types d’articles Comics

Univers Comics

Genres Comics

Catégories Comics

Types d’articles Geek

Univers Geek

Genres Geek

Catégories Geek

  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - principal
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-1
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-2
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-3
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-4
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-5
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - principal
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-1
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-2
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-3
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-4
  • Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur - secondaire-5
Derniers exemplaires

Tirage de tête "La fièvre d'Urbicande" en couleur

Casterman

« Les cités obscures » est une série de 11 albums (et 14 hors-série) par François Schuiten et Benoît Peeters qui s'étale de 1983 à 2009. Se déroulant dans un univers parallèle au notre bien que s'inspirant fortement de ce dernier, notamment au niveau architecturale, cette saga a gagné en cohérence au fil des années jusqu'à devenir un classique du neuvième art.

Sorti en 1983 dans le journal (À suivre) puis en album en 1985, « La fièvre d'Urbicande » est le deuxième volume de cette saga. On y suit l'architecte Eugen Robick qui bataille pour l'aménagement d'un pont et plus généralement pour l'équilibre urbain d'Urbicande lorsque lui parvient un étrange objet d'origine inconnue et fait d'un métal indestructible.

Prix du meilleur album à Angoulême en 1985, ce deuxième volume vous est ici proposé pour la première fois en couleurs. Aux manettes de cette recolorisation, on trouve Jack Durieux, graphiste et illustrateur de renom, qui transcende l'oeuvre de Peeters & Schuiten dans cette édition grand format (32.8 x 51.2 cm) de 112 pages.

« Les cités obscures » est une série de 11 albums (et 14 hors-série) par François Schuiten et Benoît Peeters qui s'étale de 1983 à 2009. Se déroulant dans un univers parallèle au notre bien que s'inspirant fortement de ce dernier, notamment au niveau architecturale, cette saga a gagné en cohérence au fil des années jusqu'à devenir un classique du neuvième art.

Sorti en 1983 dans le journal (À suivre) puis en album en 1985, « La fièvre d'Urbicande » est le deuxième volume de cette saga. On y suit l'architecte Eugen Robick qui bataille pour l'aménagement d'un pont et plus généralement pour l'équilibre urbain d'Urbicande lorsque lui parvient un étrange objet d'origine inconnue et fait d'un métal indestructible.

Prix du meilleur album à Angoulême en 1985, ce deuxième volume vous est ici proposé pour la première fois en couleurs. Aux manettes de cette recolorisation, on trouve Jack Durieux, graphiste et illustrateur de renom, qui transcende l'oeuvre de Peeters & Schuiten dans cette édition grand format (32.8 x 51.2 cm) de 112 pages.

165,00 


Collector

D'après l'univers des cités obscures par Schuiten et Peeters

Pagination : 112 pages

Format : 32.8 x 51.2 cm

Mise en couleur par Jack Durieux

  • Largeur (mm) : 328
  • Hauteur (mm) : 512
  • EAN : 9782203218383
  • Date de sortie : 09/12/2020

Entrepôt : Belgique

Nos recommandations